Le Mont Cook

27 janvier, nous prenons la route pour le mont Cook avec un petit arrêt au lac Pukaki pour prendre quelques photos, puis un stop pour pique niquer au pied des montagnes.

C’est le ventre bien rempli que nous partons faire la randonnée des 3 lacs en faisant un détour par le glacier Tasman. La vue est jolie mais nous sommes choqués par les panneaux prouvant les catastrophes du réchauffement climatique.
En 1990, la longueur du glacier était de 26 km, en 2011, il ne faisait plus que 24 km, et il est attendu qu’en 2027, il ne mesure plus que 20 km. Quelle tristesse.

Nous déposons ensuite la voiture au camping « white horse hill » et partons faire la randonnée « Hooker Valley Track ». C’est super beau, les glaciers nous entourent et la météo est avec nous. On longe la rivière, traversons 3 ponts, et la randonnée n’est pas compliquée. Il nous faudra 3 heures pour faire l’aller – retour, sachant que nous restons un long moment au point de vue, à observer la montagne et le lac avec ses icebergs.

Nous retournons au camping, et décidons de reprendre la voiture pour aller au « village » à 3km afin de prendre une douche. Puis nous rentrons au camping prendre un petit apéro devant les montagnes et prenons notre repas dans la hutte car le vent souffle très fort.

28 janvier, le ciel est bleu, nous décidons donc de partir à 9h00 pour la randonnée « Mueller Hut » avec un parcours éprouvant puisque les dénivellés sont de 1000 mètres positif, puis 1000 mètres négatif.
Au bout d’une heure à monter des escaliers, nous arrivons au premier point de vue, plutôt pas mal, nous avons de la chance car la vue est bien dégagée.

Nous continuons à monter, mais les escaliers ont laissés place aux rochers et aux cailloux, certains passages sont un peu dangereux, il faut faire attention où l’on met les pieds. Un peu avant d’arriver à la hutte, nous croisons même la neige.

Ca y est nous voilà enfin au sommet, nous nous reposons un peu et mangeons au chaud dans la hutte. Une fois que nos forces sont revenues, nous sortons profiter de la vue. Le glacier est juste devant nous, on assiste même à une petite avalanche, on se sent tellement petit, c’est magnifique. On observe quelques petites cascades, résultat de la fonte des neiges.
Il commence à faire froid, nous décidons de redescendre en faisant bien attention à ne pas trébucher ni à se tordre une cheville ou un genoux. Nous aurons même la chance d’apercevoir notre premier kea (le perroquet de NZ).

Sur le chemin de retour, nous faisons un petit détour de 30 minutes pour aller voir le kea point. Un peu décus, forcément après ce que nous venons de voir, il était dur de faire mieux. Nous partons prendre une douche au village puis un apéro bien mérité.

La suite, Milford Sound


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s