Les dunes de Mingsha et le lac du croissant de lune

Voici une des raisons pour laquelle nous sommes ici, le desert. Mes 2 expériences passées (à Oman et au Maroc) m’ont tellement émerveillées que j’ai eu envie de retenter l’expérience. Bon je savais que l’organisation allait être à la chinoise, mais je voulais quand même y aller. A seulement quelques kilomètres de la ville, nous voici au porte des dunes de Mingsha. Il faut payer l’entrée (merci la Chine) et ensuite marcher jusqu’à l’oasis. On croise de nombreux chameaux montés par les chinois en file indienne pour aller dans le désert, des centaines (ou milliers) de touristes chinois avec des guetres par peur de mettre du sable dans leur chaussures, des manches longues, des masques… tout ca pour ne pas bronzer, bref, il sont un spectacle à eux seuls.

This is one of the reasons we’re here, the desert. My 2 previous experiences (in Oman and Morocco) have amazed me so much so I wanted to try it again. Well, I knew the organization was gonna be Chinese, but I still wanted to try. Only few kilometers from the city, we are at the gate of Mingsha’s dunes. You have to pay for the entrance (thank you China) and then walk to the oasis. We saw many camels with the Chinese in single file going to the desert, hundreds (or thousands) of Chinese tourists with shoes with gaiters for fear of putting sand in their shoes, long sleeves, masks… all to avoid to get tan, it’s really funny.

Quand nous arrivons à l’oasis, Gilbert et moi décidons de monter en haut de la dune. Il y a une échelle incrustée dans le sable pour nous aider, et nous voilà en haut. De nombreux touristes ne vont pas plus loin car la vue est déjà vraiment sympa.

When we get to the oasis, Gilbert and I decide to climb up the dune. There’s a ladder embedded in the sand to help us, and here we are. Many tourists do not go any further because the view is already really nice.

Je laisse donc Gilbert admirer la vue, et je décide de continuer à m’enfoncer dans le désert loin de la foule. Je croise des quads qui font un bruit immonde, mais une fois passer ces engins, je me retrouve seule et je peux enfin admirer ce pour quoi j’ai voulu venir ici. Le calme et le désert a perte de vue. J’ai même eu la chance de voir une minuscule plante en train de pousser, je me demande comment elle est arrivée la. Dommage que Hugo n’est pas été la car j’aurais bien continuer à marcher dans le désert toute la journée, mais toute seule j’ai préférée en rester là.

So I let Gilbert admire the view, and I decide to continue to sink into the desert away from the crowd. I see some quads that make an horrible noise, but once I pass them, I find myself alone and I can finally admire what I was looking for. Calm and desert as far as the eye can see. I get a chance to see a tiny plant growing here, I have no clue how it has been arrived here. Too bad Hugo is not here because I would have continued to walk in the desert all day, but all alone I preferred to go back to the oasis.

Nous rentrons nous reposer le reste de la journée, le temps que la temperature baisse car il fait quasiment 40 degrés. Nous passons notre dernière soirée au marché de nuit.

We went back to the hotel to have a rest and waiting that the temperature become colder, because it’s almost 40 degres. We spend our last night in the night market.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s