Rencontre avec les minorités

Le dimanche matin 30 décembre, réveil à 7h30 pour le petit déj puis nous partons à la gare de Jinghong rejoindre Sarah. Nous montons dans un bus public qui nous emmène en 2h vers Menghun. Le bus nous dépose au bord de la route et nous voilà partis pour découvrir les minorités.

Nous marchons pendant plus d’une heure sous le soleil (eh oui il est revenu) avec les plantations de thés, les caféiers, canne à sucre… autour de nous, c’est génial.

Nous arrivons ensuite au 1er village des « Bulang ».

Les locaux sont très surpris de nous voir, nous avons le droit à de grands sourires, des « nihao ». On nous invite même à nous poser pour le lunch pour manger nos fruits et nos brioches aux champignons.

Une fois assis sur des mini tabourets, la foule vient nous voir, et tente de communiquer avec nous. Heureusement que Sarah est là pour nous aider. On se croirait dans l’émission « RDV en terre inconnue ». Les locaux nous posent les mêmes questions : vous êtes venus en avion ? Pourquoi vous venez nous rencontrer ? Qu’est-ce que nous pouvons vous apporter… ?

Nous avons l’occasion de faire de jolies photos notamment grâce aux belles couleurs de leurs habits traditionnels.

Après les avoir remerciés, nous repartons  encore un peu dans les plantations de thés afin de rencontrer les « aini ».

Nous voyons un peu moins de gens, mais plus d’animaux qui adopte tout de suite Hugo, et nous profitons pour faire décoller notre drone. Hugo est au centre de l’attention, les gens se mettent autour de lui pour regarder quel est cet objet que nous faisons décoller.

Pendant ce temps, une petite mamie nous offre des bracelets et des colliers faits en riz. Quel accueil, nous n’oublierons pas de sitôt.

Nous finissons la balade et en arrivant sur la route nous reprenons un bus qui nous ramène a Jinghong. Ensuite nous remontons dans une voiture pour 1h30 afin de nous rendre dans le village de Padang chez les « Dai » pour y passer la nuit.

Le village est vraiment perdu au milieu de nulle part entouré des plantations de thés.

Un immense temple a l’entrée du village vient d’être construit, les couleurs sont flambants neuves et les gens nous dévisagent, genre que font ces 5 étranger ici ?

Nous rencontrons l’homme, la mamie et les 2 petits garçons qui vivent dans la maison où nous allons dormir. L’intérieur de la maison est très sommaire, de grandes pièces vide avec 1 ou 2 meubles. Nous prenons un super repas avec du poisson et plein de légumes.

Le soir, nous jouons aux cartes et avons quelques fous rires mémorables !

Lundi matin pluvieux, nous nous réveillons et prenons le petit déjeuner, un peu similaire au diner de la veille avec du poisson, des légumes et une omelette. En attendant que tout le monde soit prêt, Gilbert veille sur les devoirs des petits garcons.

Nous décidons ensuite de partir voir le Mékong à 20 minutes de marche, mais avec la pluie et la brume, nous ne voyons que les nuages, dommage.

Nous repartons à la maison en attendant 30 minutes que la pluie cesse puis c’est parti pour une LONGUE journée de marche (et ça n’est rien de le dire)

Première portion de 1h30, le départ n’est pas trop mal car nous avons la chance d’apercevoir les alentours. Toujours des plantations de thés, des arbres à caoutchouc et des bananiers.

Nous arrivons au 1er village Mangmoshanzai, très typique ou vivent les Aini.

Dès l’arrivée nous constatons qu’ils préparent les festivités (eh oui aujourd’hui nous sommes le 31 décembre). Les cochons sont tués (enfin un d’eux a réussi à s’échapper), un barbecue est préparé, bref les gens fêtent le dernier jour de l’année.

Une famille nous propose de venir visiter leur maison en bois. Très intéressant, nous pouvons voir les locaux en train de préparer le repas et nous apprenons pleins de choses sur cette minorité. Par exemple que l’homme et la femme ont chacun leur feu pour préparer le repas, que les hommes et les femmes ne dorment pas ensemble…

Nous apprécions beaucoup ce moment, mais le temps passe et nous devons déjà repartir car nous avons encore beaucoup de marche à faire.

Direction le 2ndvillage avec 2 heures de marche, ou nous sommes déçus car la brume nous empêche d’apprécier le paysage. Nous passons à coté de dizaines de champs d’ananas (j’en avais jamais vu), et ben c’est impressionnant d’en voir des centaines, nous en prenons un par terre pour le déguster plus tard.

Nous faisons aussi une rencontre très surprenante, 2 voitures passent devant nous et s’arrêtent, et la une dizaine d’hommes en noir sortent des voitures, on croit à la mafia, mais pas du tout, il s’agit juste d’un groupe de chinois qui ont envie de faire des photos avec nous, ouf nous voilà rassurés.

Après plusieurs photos et selfis, nous continuons notre marche et nous voyons au loin le village de Padangxiazai où vivent les « Ake ». Plus moderne que le village avec les cochons, mais beaucoup moins de monde aussi. Nous nous posons sur la terrasse d’une maison et partageons notre ananas avec un couple local. Peut être est-ce un village qui fabrique les balais, car il y en a des dizaines partout.

Puis s’est reparti pour la fin du trek pour encore 1h30, et pas la plus facile. Entre les « chemins » au milieu des plantations de thés, dans la foret ou les hautes herbes, nous sommes bien fatigués.

p1110038 (fileminimizer)

Nous sommes trop heureux quand nous apercevons le village au loin. Allez une dernière accrobatie avant d’y arriver.

Arrivés au village, nous prenons une voiture qui nous ramène a Jinhong et c’est la fin de ce superbe trek.

Après une bonne douche et une petite sieste, nous allons vérifier si le temple est aussi beau de jour comme de nuit, et la réponse est oui.

Ensuite, nous allons nous promener sur les bords des canaux. Meme si cela est très kitsch, nous apprécions quand meme la promenade.

Ce soir, c’est le 31 décembre, nous trouvons un resto très sympa avec un chanteur et trinquons avec la table d’à coté.

p1110098 (fileminimizer)

Nous avons la chance de pouvoir terminer cette année en assistant à un spectacle donné sur la place principale. Des chants, des danses, des défilés… tout ça en musique et en couleur, c’est parfait pour finir cette année.

ON VOUS SOUHAITE UNE EXCELLENTE ANNEE 2019 !

A suivre la vallée des éléphants sauvages

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s