un séjour authentique

J’ai la chance de partir 5 jours avec une vingtaine de chinois dans les montagnes du Sichuan afin d’aller rendre visite aux familles des enfants soutenus par l’association Lion Club.

Le matin, nous prenons le petit déjeuné dans la cantine de l’école avec les élèves puis un petit briefe sur la journée dans une salle de classe.

Nous partons pour notre première journée pour 4h de 4X4 dans les montagnes visiter 5 familles.Certaines routes sont inaccessibles en 4X4, nous devons y aller à pieds.

Les familles très pauvres nous reçoivent avec du thé et des pommes de terre. Je vous avoue que vu d’où venait l’eau (photo 1), je n’ai pas oser boire l’eau.

Les locaux sont habillés aux couleurs locales, je suis aux anges en photographiant ces photos authentiques et uniques.

Les maisons (si on peut appeler ça une maison) ne sont composées pour la plupart que d’une pièce qui permet de cuisiner, dormir, se détendre… la plupart des habitants partagent leur murs avec les animaux, vaches, cochons…

Nous terminons cette journée en partageant un repas typique.

Le lendemain, nous repartons pour une nouvelle journée rencontre des familles. Comme la veille, nous récoltons des informations sur le nombre d’enfants, le travail effectué, leur revenu… Encore de belles rencontres émouvantes.

Après chaque passage dans la maison, nous faisons une photo avec toute la famille réunie qui certaines ne se compose que de femmes. En effet, dans cette minorités appelés « moso » les hommes et femmes font l’amour sans se soucier d’une future naissance, et la femme élève seule ses enfants. La plupart des élèves ne connaissent d’ailleurs pas leur père et ont plusieurs demi-frères et demi-sœurs.

Les paysages traversés durant ces 2 jours dans les montagnes bordans le Sichuan et le Yunnan sont supers.

Nous finissons cette journée en offrant des vêtements, sacs à dos aux élèves puis la soirée se poursuit par un spectacle organisé par les élèves avec des danses, des chants autour d’un barbecue. Les au revoir sont très émouvants avec des embrassades, des pleurs, les enfants sont très émus de voir que nous avons fait le déplacement pour les rencontrer (et notamment moi en tant que française).

Je ne suis pas prête d’oublier cette expérience humaine, j’avais beaucoup d’appréhension de m’y rendre à cause de la barrière de la langue et du choc culturel, mais j’ai été très bien accueilli et même si les échanges oraux n’étaient pas évident, le sourire lui, est une langue universelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s